DSC06579

DSC06562

(FR – scroll to read the english version)

Il se passe quelque chose de particulier lors de la lueur du soir lorsque les rayons du soleil couchant se superposent et laissent derrière le crépuscule du soir. Ça me fait penser à Verlaine et tous ses poèmes sur le coucher de soleil que j’avais l’habitude de dévorer au lycée.

 

DSC06537

DSC06556

 » Une aube affaiblie
Verse par les champs
La mélancolie
Des soleils couchants.
La mélancolie
Berce de doux chants
Mon cœur qui s’oublie
Aux soleils couchants. « 

Soleils couchants – Verlaine

DSC06548

Il y a vraisemblablement quelque chose en rapport avec la campagne et l’air innocent et timide de printemps qui traverse, en silence, le lac qui se trouve à côté de chez moi, sur lequel, se baladent discrètement les jolies couleurs du crépuscule.

C’est des souvenirs aussi. La campagne roumaine, différente de celle française avec ses paysages tirés d’un vieux livre de Flaubert. La peur d’aller trop loin, se perdre dans le verger de pommiers qui nous amène dans un autre village, inconnu par les petits enfants qu’on était jadis. Sentir le vent caresser nos taches de rousseurs qui apparaissaient toujours en début d’été, posées sur notre nez et qui n’étaient pas prêtes  à partir. C’était le début de l’aventure. Le début des couchers de soleil sur la colline d’où on apercevait la petite maison de nos grands-parents, d’où le monde parait infini à nos yeux.

Et puis il y a ce pull romantique avec ses manches bouffantes et sa couleur gourmande qui se marie parfaitement avec toutes les fleurs que j’ai pu croiser lors d’une balade « au soleil couchant ».  Est-ce que les vêtements vous parlent comme ils me parlent ? Ce pull me fait sentir comme si je me transporte dans un poème d’amour, où le monde porte la même couleur et où tout semble si facile et enfantin. Si seulement c’était ainsi …

 

DSC06571

DSC06582

DSC06569

 

EN

There’s something special that happens in the evening glow when the rays of the setting sun overlap and leave behind the evening twilight. It reminds me of Verlaine and all his poems about sunsets that I used to read in high school.

 » Une aube affaiblie
Verse par les champs
La mélancolie
Des soleils couchants.
La mélancolie
Berce de doux chants
Mon cœur qui s’oublie
Aux soleils couchants. « 

Soleils couchants – Verlaine

There is probably something to do with the countryside and the innocent, shy spring air that silently crosses the lake next door to my house, on which the pretty colours of dusk are discreetly wandering.

They’re memories, too. The Romanian countryside, different from the French one with its landscapes taken from an old book by Flaubert. The fear of going too far, getting lost in the apple orchard that takes us to another village, unknown by the little children we once were. Feeling the wind caressing our freckles that always appeared on our noses at the beginning of summer and that were not ready to leave. It was the beginning of the adventure. The beginning of the sunsets on the hill from where we could see our grandparents’ little house, from where the world seemed infinite to us.

And then there’s this romantic sweater with its puffed sleeves and its greedy color that goes perfectly with all the flowers I may have come across during a walk « in the sunset ».  Do the clothes speak to you as they speak to me? This sweater makes me feel as if I am transported in a love poem, where the world wears the same color and where everything seems so easy and childish. If only it were so…

DSC06588

DSC06544

DSC06623

with love,

Gabi

how-to-draw-heart-final

2 thoughts on “ Vintage puff sleeve and some words … ”

Répondre à Gabriela Olaru Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *